05/03/2003
art mécanik
hurle
motel murders
xia

 

 

Publi-reportage
1ère CARTE POSTALE DES BANTOUSTANS.

sos_aids_hiv_sid@wto.com
Put a condom on my black and white heart.


J’ai pris l’Afrique pour un pourcentage, un nombre HIV, un abonnement privé pour la maladie. Mais je dérivais comme les continents, ce n’est qu’un meurtre pour malentendant. J’ai pris l’Afrique pour une prescription, un enfant abandonné, un grain dans les dunes du temps. Mais ce n’est qu’un dernier zoo, une erreur, une balle à blanc entre les mains des blancs. Une épidémie. On a crevé le berceau de l’humanité à coup d’aiguille contaminé et de viol non protégé. Un suicide noir et lent pour tout un continent. Et moi, j’habite un rêve, un mirage, une cavale familiale intercontinentale. J’ai la maladie d’aimer comme une baise sans protection. Put a condom on my heart, I travel light. L’Afrique a un canon sur le front et les frontières des autres comme une plaie. Comme une infection. La maladie. Encore la maladie. Les putes la donnent aux clients, les clients la donnent aux mamans et les mamans ont des enfants. AIDS is a one way street. No remedy for foreign countries. La trithérapie ici est composée de dictature, de poudre et d’un numéro pour faire des dons en bas de la prescription. L’Afrique n’est plus qu’un syndrome, une statistique HIV rapide comme une épidémie. Put a condom on my heart, I travel light, je m’infecte d’amour illégal, one way street, one way economy, one waiting list for death in the family. AIDS. HIV. WTO. L’Afrique est un cheque à blanc pour vendre au marché noir, l’Afrique est un gun a blanc pour exploiter une mine d’or noir, l’Afrique est un blanc de mémoire.

La langue de la girafe est en cuir dur, elle se moque des aiguilles des acacias. Elle les mange. Le cœur du monde est en cuir dur. Il se moque des aiguilles dures du SIDA. Il mange le soir. Moi, j’ai toutes les aiguilles contaminées des acacias dans le bras. La girafe est aphone. L’épidémie aussi.

Je connais la couleur de ses yeux, mais jamais celle de son cœur.




motelmurders